Musicothérapie pour Tous

Depuis l’adolescence, je pratiquais le chant lyrique et j’avais un rapport très sensible et émotionnel à la musique. Je n’étais pas dans l’optique de devenir musicothérapeute, c’est peu à peu, de fil en aiguille, que les chemins «musique» et «travail thérapeutique» se sont croisés. 
La musique adoucit les maux; particulièrement lorsqu’elle accompagne les personnes malades, qu’elles soient en traitement ou en rémission. La musicothérapie est une pratique de soins, d’aide, de soutien et de rééducation qui s’appuie sur les liens étroits existant entre l’histoire personnelle du patient et son rapport à la musique. Les ateliers de chœur thérapeutique sont aussi l’occasion pour les malades de se dépasser et retrouver la notion de plaisir et de partage dans un quotidien bouleversé par la maladie; chacun profite des bienfaits du chant pour se détendre et se réapproprier son corps.


 

"...S’il existe une définition collégiale de la musicothérapie, dans la pratique, la particularité de cette discipline est sa capacité à s'adapter à l'histoire propre du patient (sonore ou musicale). La musicothérapie constitue un traitement des troubles de la communication relationnelle et affective..."  *Patrick Berthelon, Président de la Société Française de Musicothérapie 


EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES EN MUSICOTHÉRAPIE

250 HEURES DE STAGE EN INSTITUTION 
42 HEURES DE STAGE SENSIBILISATION SUPERVISION ET DIDACTIQUE 
1 ANNÉE DE STAGE PROJET PROFESSIONNEL

2017 Stage Projet Professionnel : Mise en place d’un atelier de musicothérapie en institution (1 année)
Mémoire en cours de certification  « La Voix du C(h)œur : Cœur Instrument, Organe de Percussion » * Cheminement d'Identité - La Rencontre Musicale entre une Chanteuse Lyrique Brésilienne et des Résidents Immigrés et Francophones en EHPAD
* EHPAD Les Vergers de La Chartreuse du Centre Hospitalier Spécialisé La Chartreuse Dijon
-Stage auprès de personnes âgées immigrées et francophones présentant une dépendance plus ou moins grande et/ou avec des troubles cognitifs (démences séniles apparentées à la maladie d'Alzheimer)

2017 Stagiaire en Formation Musicothérapie (20 heures)
* Institut Médico-Éducatif de jour LES COLIBRIS Chevigny-Saint-Saveur
-Stage Immersion auprès d'enfants et d'adolescents âgés de 10 à 20 ans atteints d'autisme et/ou présentant une déficience intellectuelle moyenne

2017 Stage Musicothérapie : Supervision, Didactique, Approfondissement et Analyse des pratiques (21 heures)
* Centre Hospitalier Spécialisé de La Chartreuse Dijon 
-Stage avec Patrick Berthelon (Psychothérapeute et musicothérapeute au Centre Hospitalier Spécialisé de Dijon), Matthieu Reynaud (Psychologue clinicien et Docteur en Psychologie) et Barbara Rosenstiehl (Musicothérapeute)

2017 Stagiaire en Formation Musicothérapie (30 heures)
* EHPAD Les Roches d'Orgères Fleurey sur Ouche
* Centre Médico-Psychologique Léopold Szondi Chenôve
* SEDEP Centre Hospitalier Spécialisé de La Chartreuse Dijon
-
Stage avec le musicothérapeute clinicien et psychothérapeute Patrick Berthelon (Directeur de l'Atelier de Musicothérapie de Bourgogne et Président de la Fédération Française de Musicothérapie et de la Société Française de Musicothérapie)

2017 Stagiaire en Formation Musicothérapie (39 heures)
* Institut Médico-Éducatif Montagne Sainte-Anne Dijon
-Stage avec la musicothérapeute Geneviève Bergerot auprès d'enfants et d'adolescents présentant une déficience intellectuelle moyenne
à profonde

2017 Stagiaire en Formation Musicothérapie (9 heures)
* Association APTE (Autisme Piano et Thérapie Éducative) Paris
-Stage Immersion auprès d'enfants et d'adolescents autistes et/ou présentant une déficience intellectuelle moyenne

2016-2017 Stagiaire en Formation Musicothérapie (46 heures)
* EHPAD Les Vergers de La Chartreuse du Centre Hospitalier Spécialisé La Chartreuse Dijon
-Stage Immersion - Atelier Chœur Thérapeutique et Chant Thérapeutique en Chambre auprès de personnes âgées présentant une dépendance plus ou moins grande et/ou avec des troubles cognitifs (démences séniles apparentées à la maladie d'Alzheimer)

2016-2017 Stagiaire en Formation Musicothérapie (50 heures)
* Institut Médico-Éducatif Montagne Sainte-Anne Dijon
-Stage Immersion auprès d'enfants présentant une déficience intellectuelle moyenne à profonde (Ateliers Chorale, Écoute Musicale)

2016 Stagiaire en Formation Musicothérapie (8 heures)
* SEDEP Centre Hospitalier Spécialisé de La Chartreuse Dijon 
-Stage avec le musicothérapeute clinicien et psychothérapeute Patrick Berthelon (Directeur de l'Atelier de Musicothérapie de Bourgogne et Président de la Fédération Française de Musicothérapie et de la Société Française de Musicothérapie)

2016 Stagiaire en Formation Musicothérapie (48 heures)
* Institut Médico-Éducatif SESSAD PEP 21 Dijon
-Stage avec la musicothérapeute Julie Gebel auprès d'enfants et d'adolescents présentant une déficience intellectuelle légère

2015 Stage Sensibilisation à la Musicothérapie (21 heures)
* Centre Hospitalier Spécialisé de La Chartreuse Dijon 
-Stage avec Patrick Berthelon (Psychothérapeute et musicothérapeute au Centre Hospitalier Spécialisé de Dijon)




ATELIER D'INSPIRATION MUSICOTHÉRAPEUTIQUE

Depuis Octobre 2016 Ateliers Sonores et Rythmiques d’Inspiration Musicothérapeutique auprès d'enfants âgées de 1 à 6 ans pour l'Association Trisomie 21 Côte d'Or à Dijon
* Sessad Acodège Centre Aurore (Service d’Éducation Spéciale et de Soins à domicile)











MUSICOTHÉRAPIE EN EHPAD Centre Hospitalier Spécialisé La Chartreuse à Dijon


EHPAD Les Vergers de La Chartreuse


  

 

 














"Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est et commencer justement là. Celui qui ne sait pas faire cela se trompe lui même quand il pense pouvoir aider les autres. 

Pour aider un être, je dois certainement comprendre plus que lui, mais d'abord comprendre ce qu'il comprend et ce qu'il ne comprend pas.

Si je n'y parviens pas, il ne sert à rien que je sois plus compréhensif et plus savant que lui.

Si je désire avant tout montrer ce que je sais, c'est que je suis orgueilleux et cherche davantage à être admiré de l'autre que de l'aider. 

Tout soutien commence par l'humilité devant celui que je veux accompagner et c'est pourquoi je dois comprendre qu'aider n'est pas vouloir maîtriser mais vouloir servir. Si je n'y arrive pas, je ne puis aider l'autre."

*Soren KIERKEGAARD


De septembre 2016 à avril 2017 j'étais stagiaire en musicothérapie à l'EHPAD - établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes - «Les Vergers de La Chartreuse» du Centre Hospitalier Spécialisé La Chartreuse à Dijon avec des ateliers de chœur thérapeutique et chant thérapeutique en chambre auprès de personnes âgées présentant une dépendance plus ou moins grande et/ou avec des troubles cognitifs (démences séniles apparentées à la maladie d'Alzheimer). Ces ateliers ont eu lieu 1 fois par semaine sous la supervision de ma référente de stage, Adeline Sanchez.


En mai 2017 j’ai débuté mon stage Projet Professionnel (séances collectives et individuelles) auprès de personnes âgées immigrées et francophones de l'EHPAD Les Vergers de La Chartreuse du Centre Hospitalier Spécialisé de Dijon dans le cadre de mon mémoire de fin d'études - "Le cœur instrument - organe de percussion : musicothérapie et ses interactions avec rythme et interculturalité lors des ateliers de chœur thérapeutique en EHPAD". 
Ce stage a pris fin en septembre 2017. Je continue encore mes séances collectives et individuelles auprès des résidents jusqu'à juin 2018.
 

 

 

 

 

 

La Musicothérapie qu'est-ce que c'est ?

La musicothérapie est une pratique de soin, d’aide, de soutien ou de rééducation qui consiste à prendre en charge des personnes présentant des difficultés de communication et/ou de relation. Elle trouve ses racines dans le monde sonore qui constitue notre environnement (la voix, les sons, le silence, les bruits, le souffle, le corps…) et s’appuie sur les potentialités du sujet tout en acceptant ses limites et mettant en valeur ses capacités pour lui faire comprendre qu’avec ses moyens il peut créer, participer, entendre et écouter.

En musicothérapie, nous travaillons à partir de l'histoire des individus en lien avec leur vécu musical. Il s'agit d'ouvrir des canaux de communication qui leurs sont propres et de les utiliser pour faciliter l'ouverture à l'autre.

En tant que professionnel d'un domaine thérapeutique le musicothérapeute est amené à travailler au sein d'une équipe médicale. Son travail se réalise dans l'interdisciplinarité et les outils méthodologiques d’évaluation sont aussi spécifiques au domaine professionnel. Il est apte à réaliser des bilans psycho-musicaux, à établir des grilles d’évaluation et à faire des comptes-rendus de l’évolution des patients au sein des séances.

L’objectif des séances est souvent établi en fonction des indications thérapeutiques à la musicothérapie, données par le médecin. Ensuite, le musicothérapeute va bâtir un protocole de séance qui sera totalement divergent d’un groupe à l’autre, d’un individu à l’autre. L’objectif psychopédagogique de son atelier est fixé lors de sa création et l'exploitation du sonore est travaillé en fonction du but thérapeutique de la séance. Les ateliers seront à chaque fois différents en fonction de l’objectif et la durée des séances est variable selon la pathologie et le projet thérapeutique; elle peut varier entre 20 min et 1h30.

Le musicothérapeute peut également s’associer à un autre professionnel (aide-soignant, infirmier, éducateur, psychologue,...) et ainsi mener la prise en soins en "co-thérapie". Le secteur public, privé, libéral et associatif peuvent être les champs d’intervention du musicothérapeute. Et ceci dans les milieux de la santé, du social et de l’éducation.

Il existe 2 grandes formes de musicothérapie; suivant le protocole de l’atelier, l’une ou l’autre, ou les deux formes de musicothérapie seront employées.

musicothérapie active : les patients vont utiliser les instruments eux-mêmes

musicothérapie réceptive : basée sur l’écoute musicale


 









Les missions du musicothérapeute   

  • Créer, restaurer, et/ou maintenir les moyens de communication et de relation chez des personnes en souffrance en ayant recours à une médiation sonore ou musicale.
  • Répondre et s’adapter à une prescription ou indication émanant, d’un médecin, d’une équipe pluridisciplinaire, d’une institution voire à la demande du patient lui-même ou de sa famille.
  • Créer les conditions d’un processus d’évolution, de changement, de développement, en établissant un dispositif clairement énoncé et repérable. Le musicothérapeute met en œuvre des techniques spécifiques à sa spécialité, s’appuyant sur l’histoire musicale du sujet, l’improvisation, la communication sonore non-verbale et l’analyse du vécu sonore.
  • Repérer la nature de la souffrance psychique et/ou physique au moyen d’une évaluation personnalisée des difficultés. Appréhender l’expression symptomatique, les besoins et les capacités de la (ou des) personne(s) concernée(s).
  • Mobiliser la pensée et développer le potentiel créatif.
  • Travailler tout au long du suivi en partenariat avec les différents acteurs du réseau (médico-socio-éducatif) dans le strict respect du secret professionnel.
  • Évaluer et adapter la prise en charge à court, moyen et long terme.

MISSIONS ANNEXES (auprès de la personne prise en charge)
  • préserver les acquis et l’autonomie dans la mesure du possible
  • prendre en compte son entourage familial, social, culturel et institutionnel 
analyser la relation thérapeutique 

       

Conditions essentielles du milieu de travail


Le format et la durée des séances
Le choix d’un format de séances individuelles ou de groupe dépend de plusieurs
facteurs dont les besoins du client, qui sont évalués lors du bilan initial mené par le musicothérapeute, ainsi que la mission de l’établissement.

Cette évaluation se fait idéalement en individuel, ou peut s’échelonner sur plusieurs séances lorsqu’elle est menée en groupe. Étant donné que l’intervention en musicothérapie s’amorce à la suite de l’évaluation et qu’il repose sur un processus d’apprentissage émotionnel et relationnel, il est recommandé que les séances aient lieu sur une base régulière, généralement hebdomadaire, pour une certaine période de temps et préférablement selon un horaire fixe.

Cette période varie selon la problématique ciblée mais un minimum de 12 à 15 semaines est souvent recommandé. Par contre dans les milieux de soins de courte durée, il est possible d’offrir une ou deux séances vue le contexte particulier (ex. en soins palliatifs).

La durée des séances et le nombre de personnes dans un même groupe varient
également selon les milieux et les besoins spécifiques de la population et des individus suivis. Par exemple, une séance peut durer de 30 à 60 minutes en individuel, et de 45 à 120 minutes en groupe, tandis qu’un groupe peut être constitué de 3 à 8 personnes.

Les séances
Une séance-type de musicothérapie se déroule en 6 étapes :
- Préparation de la salle et du matériel
- Temps d’accueil du (ou des) patient(s)
- Choix du matériel (instruments, médiateur sonore...)
- Conduite de la séance 

- Rangement de la salle et Désinfection du matériel utilisé
- Prise de notes sur la séance

Le local de musicothérapie
Les séances de musicothérapie doivent s’effectuer dans un local fermé et bien
insonorisé. Les locaux ayant un plafond très haut ou une forte réverbération (tel qu’un gymnase) sont à éviter. Pendant les séances, il faut éviter tout va et vient dans le local afin de ne pas en déranger le déroulement et d’assurer la confidentialité pour les clients.

Le local doit être assez grand pour accueillir les groupes s’il y a lieu. Il faut aussi prévoir un espace suffisant pour les instruments de musique. Dans l’éventualité où le local sert à d’autres fonctions que la musicothérapie, il doit comprendre un très grand espace de rangement sous clé pour entreposer les instruments entre les séances.

Les instruments de musique
Le musicothérapeute doit avoir une variété d’instruments de musique pour bien
accomplir son travail. Avant d’effectuer tout achat, il est important de consulter directement le musicothérapeute; il connaît les besoins spécifiques de la clientèle et les indications et contre-indications qui en découlent en matière d’équipement musical.

L’accès aux dossiers des clients
Il s’avère essentiel pour la justesse des interventions du musicothérapeute de bien évaluer et comprendre les clients. Pour ce faire, il doit avoir l’autorisation de consulter les dossiers des clients. Le musicothérapeute peut signer une entente de confidentialité.

 



 

 

 

Le code de déontologie

Introduction 

Ce code de déontologie est en cohérence avec le Code Éthique de l’European Music Therapy Confederation, dont il précise et adapte le contenu, en direction des musicothérapeutes de France, affiliés à la Fédération Française de Musicothérapie : les musicothérapeutes appartenant aux organisations confédérées par l’European Music Therapy Confederation s’engagent à travailler dans le cadre de la loi de leur pays.

La finalité de ce code de déontologie est de protéger les patients contre des pratiques contraires à l’éthique, et à orienter les membres dans leur comportement professionnel.

Ce code comprend 8 articles, tels qu’ils ont été adoptés lors du Conseil d’Administration de la Fédération Française de Musicothérapie en date du 10 novembre 2004. Il entre en vigueur immédiatement.

1 Champ d’application

1.1 Le code de déontologie de la Fédération Française de Musicothérapie est en accord avec le code éthique de l’European Music Therapy Confederation.
1.2 Par leur signature, tous les membres adhérents et affiliés de la Fédération Française de Musicothérapie s’engagent à respecter ce code de déontologie.

2 Objet

Le but principal de ce code de déontologie est de protéger les patients contre des préjudices résultant d’un comportement contraire à l’éthique, et d’assurer qu’en toutes circonstances, leur sécurité sera toujours prioritaire. Les objectifs secondaires de ce code de déontologie sont directement ou indirectement subordonnés au but principal ci-dessus.

3 Obligations professionnelles générales

3.1 Le musicothérapeute doit avoir terminé une formation spécialisée à la musicothérapie conforme aux critères d’admission spécifiés par la Fédération Française de Musicothérapie.
3.2 Le musicothérapeute se plie aux exigences légales le concernant. Il est fondamentalement tenu au secret professionnel (défini par l’Article 378 du Code Pénal et les articles 226-13 et 226-14 du nouveau code pénal).
3.3 Il doit s’abstenir, même en dehors de l’exercice de sa profession, de tout acte de nature à déconsidérer celle-ci.
3.4 Lorsqu’il n’est pas couvert par une assurance de son employeur, le musicothérapeute doit prendre à ses frais une assurance Responsabilité Civile professionnelle, et souscrire aux obligations légales en vigueur.

3.5 Il s’engage à approfondir ses connaissances et son savoir-faire, et à soumettre son exercice professionnel à une supervision. Il devra pouvoir en rendre compte à la Fédération Française de Musicothérapie si celle-ci le jugeait nécessaire.

4 Responsabilités spécifiques envers les patients

4.1 Toute pratique de la musicothérapie doit être associée à un travail de réflexion théorique. La séance de musicothérapie, quelle qu’elle soit, ne se suffit pas à elle-même ; le temps de préparation, de réflexion, de reprise des séances, et le travail de recherche musicale indispensable à cette pratique, font partie du processus thérapeutique.
4.2 Le musicothérapeute, conscient du degré de dépendance inhérent à une relation thérapeutique, n’abusera en aucune circonstance de cette relation thérapeutique pour satisfaire ses propres intérêts.
4.3 Le musicothérapeute s’engage à respecter le libre choix du patient. Il travaille sur la base d’un accord explicite avec le patient, ses parents ou son tuteur légal, ou les soignants. Ce contrat comprend :
  •  l’orientation musicothérapeutique, son cadre, ses méthodes et ses buts
  • le champ et la durée approximative du traitement,
  • le coût (le cas échéant),
  • une explicitation de la nature confidentielle de la thérapie et, dans le cas d’un mineur, des limites de cette confidentialité prévues par la loi sur la protection de l’enfance.
4.4 Le musicothérapeute refuse de prendre en charge des patients dont les besoins spécifiques ne relève pas de ses compétences. Ceci inclut les cas qui nécessitent des techniques spécifiques qu’il n’a pas apprises ou n’est pas en mesure d’utiliser. Le musicothérapeute est responsable de la sécurité de son patient pendant les séances de thérapie. Il est de son devoir de s’informer des pathologies que présente un patient, qui pourraient requérir une assistance médicale ou un équipement spécialisé.
4.5 Le musicothérapeute ne traite que des patients qui lui ont été confiés ou qui se sont adressés à lui de leur propre initiative. Il s’interdit de faire toute publicité de nature commerciale.
4.6 Dès lors qu’il accepte de répondre à une demande de thérapie, le musicothérapeute s’engage à assurer personnellement des soins consciencieux, et à faire appel s’il y a lieu à l’aide d’un tiers compétent.

5 Responsabilité envers les stagiaires, étudiants et supervisés

5.1 La thérapie individuelle ou de groupe d’un étudiant en musicothérapie ne peut être assurée par une personne assurant l’enseignement théorique, la supervision ou le stage pratique de l’étudiant.
5.2 Le formateur, le superviseur, ne délègue une responsabilité clinique à un étudiant ou à un stagiaire en supervision qu’à condition de lui donner des instructions précises et d’assurer une supervision adéquate.

6 Confidentialité et protection des informations

6.1 Le musicothérapeute protège la confidentialité absolue de l’information recueillie au cours du traitement.
6.2 Les exceptions concernent : 
- les informations générales strictement nécessaires à la coordination du mode de traitement, qui peuvent être partagées avec les professionnels concernés. Les stagiaires en musicothérapie sont soumis aux mêmes exigences de confidentialité que le musicothérapeute. 
- les informations concernant des mineurs, dans la cadre légal de la protection de l’enfance, et sur demande formelle de la justice.
- les informations respectant l’anonymat du patient pouvant être publiées pour les besoins d’une conférence, d’une étude de cas ou d’un projet de recherche.

7 Recherche

7.1 Tout travail de recherche en musicothérapie, qui concerne directement des patients, s’inscrira dans la cadre légal de la recherche clinique : priorité sera donnée aux objectifs thérapeutiques, à la sécurité du patient, et au respect de son anonymat.
7.2 La propriété intellectuelle sera respectée. Les contributions de tiers seront clairement mentionnées dans toute conférence ou publication.

8 Sanctions en cas d’infraction au code de déontologie de la Fédération Française de Musicothérapie

8.1 Le musicothérapeute est conscient que la Fédération Française de Musicothérapie, en tant que membre de l’European Music Therapy Confederation, est tenue d’intervenir à chaque violation du code de déontologie et, si nécessaire, d’exclure les membres concernés.
8.2 Le musicothérapeute s’engage à se soumettre aux décisions de la Fédération Française de Musicothérapie.
8.3 Le musicothérapeute prend connaissance du fait que l’European Music Therapy Confederation a le devoir de rappeler régulièrement à l’ordre la Fédération Française de Musicothérapie sur la manière de traiter et de respecter les procédures déontologiques exigées.