CARLA


Originaire de Rio de Janeiro, Carla de Brito découvre la passion pour le chant lyrique à l'âge de 17 ans avec le chanteur d'opéra Alfredo Colosimo et le directeur d'orchestre du Théâtre d'Opéra de Rio de Janeiro Santiago Guerra.

Elle fait une première expérience artistique en présentant quelques airs d’opéras durant un récital et le succès obtenu à cette occasion sera l’étincelle qui allumera la passion qu’elle développera désormais pour la musique classique et le chant lyrique. 
 
Elle entre ensuite à l’école de musique Lorenzo Fernandez où elle débute des études d’harmonie, théorie musicale et solfège. 
 
En 1992, à l'âge de 19 ans, elle débute en tant que soliste dans la comédie musicale West Side Story de Leonard Bernstein au Festival Musique des Amériques au Centre Culturel Banco do Brasil et participe également au récital qui rend hommage à la chanteuse brésilienne Vera Janacopulos.

Par la suite elle poursuit ses études musicales à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (UNI-RIO) en 1993 et se perfectionne dans les domaines du Lied.

En 1994, elle est finaliste du Concours pour jeunes chanteurs lyriques du Brésil et en 1995 elle obtient une bourse d’études pour le Staatliche Hochschule fur Musik de Karlsruhe en Allemagne ainsi que le prix «Jeune Espoir Lyrique» lors du troisième Concours National de Chant Lyrique du Brésil. 

Elle forme ensuite un duo avec le pianiste Claudio Avila et se produit en concert dans d’importants centres culturels et salles de concerts du Brésil.
En 1996, elle se produit en tant que soliste dans les Matinas do Espírito Santo «Cum Cumplerentur dies Pentecostes» du compositeur baroque brésilien João de Deus C. Lobo à l’église de la Gloire (Outeiro da Glória) avec l’orchestre de chambre de l’Université de Rio de Janeiro et le chœur Contraponto sous la direction du chef d’orchestre Ernani Aguiar. Et puis, dans la cantate populaire chilienne «Santa Maria de Iquique» de Luís Advis avec Ensemble de Musique de Chambre et le chœur de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro sous la direction de Carlos Alberto Figueiredo (chef de chœur) et Luís Otavio Braga (chef d’orchestre).
 
En 1997, elle interprète, en tant que soliste, la première contemporaine du motet «Candor est Lucis» de Tristão J. Ferreira, compositeur baroque brésilien, avec l’orchestre de chambre de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro sous la direction d’Ernani Aguiar.
 
Elle intègre en 1998, à l'âge de 24 ans, le chœur du Théâtre d’Opéra de Rio de Janeiro (Theatro Municipal) et pendant les dix années de travail dans le chœur elle chante dans plusieurs oratorios (Lobgesang de Mendelssohn, Neuvième Symphonie de Beethoven, Carmina Burana de Orff, Deuxième et Huitième Symphonies de Mahler, Requiem de Verdi, Requiem de Mozart, Petite Messe Solennelle de Rossini, La Création de Haydn, Magnificat de Bach, La Découverte du Brésil de Villa-Lobos…), ballets (Daphnis et Chloé de Ravel, Forêt de l’Amazone de Villa-Lobos, Caisse-Noisette de Tchaikovsky…) et opéras (Traviata, Simon Boccanegra, Don Carlo et Nabucco de Verdi, Tosca et Madame Butterfly de Puccini, Cosi fan tutte, Die Zauberflöte et Le Nozze di Figaro de Mozart, Carmen et Les Pêcheurs de perles de Bizet, Il Guanary de Carlos Gomes…).
 
En tant que soliste, elle interprète des seconds rôles dans les opéras Die Fledermaus de Johann Strauss, Tannhäuser de Wagner et Turandot de Puccini et participe également à la série de Concerts du Midi, réalisée au Foyer du Theatro Municipal, en chantant des lieder de Schumann, Brahms et Strauss ainsi que des extraits d’opéras de Mozart et Puccini.
 
Elle se produit en soliste ou en formation avec les différents ensembles : Chorale IBEU (2000), Madrigal Ars Plena (2000), l’Octet Vocal du Théâtre d'Opéra de Rio de Janeiro (2001) et la Chorale Symphonique de Rio de Janeiro (2003) en interprétant le répertoire le plus varié, depuis le baroque jusqu’au moderne.
 
Désireuse de se perfectionner, elle part pour la France en 2007 au CRR de Cergy-Pontoise et y suit entre autres, les classes de chant, de musique de chambre et d'histoire de la musique. Elle intègre en parallèle le Chœur Régional Vittoria d’île de France sous la direction de Michel Piquemal (2008).
 
Avec le chœur Vittoria elle chante Carmina Burana au Théâtre des Champs-Elysées avec l’orchestre des Concerts Lamoureux sous la direction de Yutaka Sado (2008) ainsi qu’au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines avec l’orchestre Prométhée sous la direction de Pierre-Michel Durand (2008).
 
En tant que soliste, elle chante la Messe de Minuit pour Nöel de Marc-Antoine Charpentier à l’église Saint Christophe (Cergy-Village) avec l’Ensemble Instrumental et les Solistes du CRR de Cergy-Pontoise sous la direction de Caroline Gaulon (2008), le rôle de la Sorcière dans Didon et Enée de Purcell au conservatoire et à l’église de Clichy-sous-Bois avec le chœur Onelli sous la direction de Lionel Cloarec et Anne Donnadieu (2011), Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn à l’espace 93 Victor Hugo (Clichy-sous-Bois) avec la Jeune Philharmonie de Seine-Saint-Denis (2011) et le rôle de Nancy dans la comédie musicale Oliver de Lionel Bart à l’auditorium du conservatoire H. Dutilleux à Clamart avec les enfants de l’école associative de pratiques culturelles Hop et Rats de Clamart (2011).
 
En 2009, elle présente des récitals de musique classique brésilienne au théâtre Le Passage vers les étoiles ainsi qu’à l’Atelier Maraval et chante en tant que choriste au Théâtre du Capitole de Toulouse, dans les opéras «Simon Boccanegra» de Verdi et «Les Dialogues des Carmélites» de Poulenc.
 
En 2010, elle participe au Festival de chant choral La voix dans tous ses éclats, organisé par le Conseil général des Hauts-de-Seine, en interprétant Schizophonia, pièce contemporaine du compositeur Alexandros Markéas et se produit également avec l’ensemble Camerata Franco-Brésilienne sous la direction du guitariste Renato Velasco en chantant le classique et populaire brésilien dans une série de concerts, notamment à la Maison de l’Amérique Latine à Paris.

De 2010 à 2015 elle travaille au sein de la compagnie Chœur en Scène sous la direction d’Emmanuèle Dubost-Bicalho, participant à des nombreux projets artistiques, notamment le concert lors du vernissage de l’exposition du plasticien Jean-José Baranes à Sceaux, Via Crucis de Liszt, à l’auditorium Henri Dutilleux en Bourg la Reine et au Château du Grand Jardin en Joinville, Haute-Marne (2010), Le Frisson du Saule de Thierry Machuel, à l’Orangerie de Sceaux et à l’Auditorium du conservatoire de Châtillon (2011), le spectacle Chemins Croisés (dans lequel la création d’Antigone Recrucifiée d’Alexandros Markeas répond au Via Crucis de Liszt) à l’Auditorium de l’opéra de Massy (2011), au Vingtième Théâtre à Paris et au Théâtre de Cachan (2012), la performance visuelle, gestuelle et sonore Réseaux-Résonance à Anis Gras – Laplace (2012) et le spectacle Parcours Rives avec la compagnie de danse contemporaine EKTOS au Domaine Départemental de Chamarande – Essonne (2012).
 
En 2012 elle chante le Requiem de Mozart en tant que choriste avec le Chœur Régional Vittoria d’Ile de France (direction de Michel Piquemal) et l’Orchestre National d’île de France sous la direction de Kazuki Yamada et participe ensuite au concert Hommage à Villa-Lobos dans le cadre des «90 ans du Modernisme Brésilien» réalisé à la Maison du Brésil à Paris. Puis elle se présente en duo avec la pianiste cubaine Veronica Romero-Saez et donne des récitals de musique classique brésilienne à Paris et en région parisienne.
 
De 2013 à 2014 elle travaille en tant que chef de chœur d’enfants dans le projet «Le Chœur de l’école» en partenariat avec la Mairie de Paris et le conservatoire du 19ème arrondissement. Elle est également soliste et choriste dans la première de l’opéra burlesque «Le Duplicateur» de Thierry Machuel réalisée à Beynes et travaille en parallèle à Radio France en tant que «coaching vocal» pour la soprano Sandrine Piau lors de l’enregistrement de «Bachianas Brasileiras No 5» de Villa-Lobos.
 
Elle s’installe en 2014 à Dijon et poursuit 1 année d'études de direction de chœur avec Pascal Baudrillart au CRR de Chalon-sur-Sâone. Dans cette même année, elle chante en tant que choriste à l’Opéra de Dijon dans la production de la «Missa Solemnis» de Schubert.
 
En 2015 elle chante à l’Opéra de Massy dans les productions de «Don Pasquale» de Donizetti et «Le Duplicateur» - Opéra Burlesque de Thierry Machuel. Avec la production du Duplicateur elle se produit également au Festival Éclats de Voix à Mauléon et ensuite au Vingtième Théâtre à Paris. 

Par la suite elle se présente au Temple Protestant et à l'église de Notre Dame de Dijon avec l'ensemble «Éclats de Voix» sous la direction de Jeanne Bernier .
 
Et en tant que soliste elle se produit à l'église Saint Bernard à Fontaine-lès-Dijon autour d'un concert dédié à la musique de Purcell (Te Deum et des extraits des funérailles de la Reine Mary), et puis, au Temple Protestant de Dijon en chantant des extraits de «La Morte d'Orfeo» de Landi (Rôle d'Aurora) et «d'Orfeo» de Monteverdi (Rôle de la Ninfa) dans le cadre d'un stage avec l'ensemble «Les Traversées Baroques.
 
Dans cette même année elle suit une formation de Chant Prénatal à Paris avec l’Association Française de Chant Prénatal, Musique et Petite Enfance ainsi qu'une année d'études de Chant au ESM Bourgogne-Franche-Comté. 

Elle entame par la suite 2 années d'études (2015-2017) en musicothérapie à l'Atelier de Musicothérapie de Bourgogne et effectue au cours de sa dernière année de formation 250 heures de stage auprès d'enfants et d'adolescents atteints d'autisme et/ou présentant une déficience intellectuelle légère, moyenne et profonde et auprès de personnes âgées présentant une dépendance plus ou moins grande et/ou avec des troubles cognitifs. Elle est accueillie en stage à l'IME SESSAD PEP 21 (Dijon), à l'IME de la Montagne Sainte-Anne (Dijon), à l'IME de jour Les Colibris (Chevigny-Saint-Sauveur), à l'Association APTE - Autisme, Piano et Thérapie Éducative (Paris), à l'EHPAD Les Vergers de La Chartreuse du Centre Hospitalier Spécialisé La Chartreuse (Dijon), à l'EHPAD Les Roches D'Orgères (Fleurey sur Ouche), au Centre Médico-Psychologique Léopold Szondi (Chenôve) et au SEDEP du Centre Hospitalier Spécialisé La Chartreuse (Dijon). 
  
Depuis septembre 2016 elle est régulièrement en stage à l'EHPAD Les Vergers de La Chartreuse du Centre Hospitalier Spécialisé de Dijon avec des Ateliers "Chœur Thérapeutique" et "Chant Thérapeutique en Chambre" auprès de résidents présentant une dépendance plus ou moins grande et/ou avec des troubles cognitifs (démences séniles apparentées à la maladie d'Alzheimer). 

Depuis octobre 2016 elle travaille pour
l'Association Trisomie 21 Côte d'Or en proposant des ateliers sonores et rythmiques d'inspiration musicothérapeutique auprès d'enfants âgées de 1 à 6 ans au Sessad (Service d’Éducation Spéciale et de Soins à domicile) Acodège du Centre Aurore à Grésilles (Dijon). 

Elle complète ses études à l'Atelier de Musicothérapie de Bourgogne en avril 2017 et débute par la suite son stage de Projet Professionnel (chœur thérapeutique et séances individuelles) auprès de personnes âgées immigrées et francophones de l'EHPAD Les Vergers de La Chartreuse du Centre Hospitalier Spécialisé de Dijon dans le cadre de son mémoire de fin d'études - "Le cœur instrument - organe de percussion : musicothérapie et ses interactions avec rythme et interculturalité lors des ateliers de chœur thérapeutique en EHPAD".

Actuellement inscrite auprès de la Fédération Française de Hatha-Yoga de Paris, elle poursuit des études de professeur de Yoga d'une durée de 4 ans. 

Depuis septembre 2017 elle intervient pour l'IME de Chevigny Saint Sauveur en proposant des séances de musicothérapie auprès de jeunes et d'adolescents atteints du Syndrome de Pitt Hopkins et d'Autisme.  

Elle travaille en parallèle auprès de la Mairie de Paris avec des ateliers de chant chorale pour enfants de 6 à 7 ans.

Elle est membre de la Société Française de Musicothérapie.