LE DUPLICATEUR - Critique sur le site d'AvantChoeur

Le Duplicateur renouvelle l’opéra par le chœur

Duplicateur-ensembleweb2


















A partir du thème du clonage humain, le compositeur Thierry Machuel et les choristes de Chœur en Scène renouvellent le genre opératique en concevant une fable chorale futuriste et drolatique dont la réalisation sera partiellement financée par les réseaux sociaux. Une œuvre encore en cours de création et dont la première est prévue pour le 13 décembre 2014 à 20h30, à Beynes (78), avec reprise à l’Opéra de Massy le 19 mai 2015 pour deux représentations, à 14h et 20h.

Le chœur peut-il insuffler une nouvelle vie à l’opéra classique ? Les promesses qu’affiche le prochain opéra choral de Thierry Machuel, intitulé Le Duplicateur, donnent à penser que oui.
Loin des sentiers battus des productions officielles, Le Duplicateur est d’abord une œuvre chorale créée par un chœur pour les chœurs et à la demande des amateurs de chœur. En témoigne la réussite de l’appel au financement de la version opératique qu’a lancé Chœur en Scène sur Kiss Kiss Bank Bank. En témoigne aussi la genèse de l’œuvre, née de la rencontre de trois amis unis par leur passion pour l’art choral. C’est d’abord Thierry Machuel, l’un des compositeurs français actuels les plus talentueux et les plus innovants. Déjà, en septembre 2011, il avait créé Les Parloirs, un opéra choral basé sur les écrits des détenus de la prison de Clairvaux et magnifiquement interprété par le Chœur Aedes, dirigé par Mathieu Romano. C’est ensuite un chef de chœur: Emmanuèle Dubost, qui dirige depuis 1996 le chœur de chanteurs lyriques Chœur en Scène, avec l’ambition de théâtraliser le chant choral. Instigatrice du projet, elle a déjà de nombreuses créations à son actif, tant en Île de France qu’en province.

Un livret percutant

C’est aussi le librettiste Benoît Richter, à la fois poète fasciné par la frénésie et l’irresponsabilité créatives des hommes et metteur en scène complice de longue date de Chœur en Scène. Son livret, juxtaposition de scènes édifiantes, évoque de façon humoristique et percutante la transformation que connaîtrait le monde si le clonage humain devenait notre quotidien, ce dont ne doute pas l’auteur :  « Quand quelque chose de nouveau peut se faire, l’humanité la rend très vite irréversible  philosophe Benoît Richter. Ce sera pareil pour le clonage et pour l’appropriation du génome humain par les entreprises. La privatisation du vivant est en marche. »
Ensemble, les trois amis ont réuni les conditions nécessaires pour faire du Duplicateur une œuvre chorale magistrale et entêtante. On n’oubliera pas le pathétique duo des Jumelles malgré Elles, avatars effarés d’une cantatrice dupliquée par erreur.

Un choral pour les Surviveurs

On n’oubliera pas non plus le choral des Surviveurs, copie lointaine du choral « Que ma joie demeure » de Jean-Sébastien Bach (car même la musique finit par se dupliquer) qu’entonnent les derniers être originels, ni les spots publicitaires à la gloire de la mort la plus insolite. Par son caractère universel et composite, le livret a laissé le champ libre à la composition musicale polymorphe et polyphonique de Thierry Machuel. Les airs sublimes, tant solistes que choraux, se succèdent pour évoquer les mille destins d’une histoire collective émouvante. Les trois instruments utilisés : contrebasse, guitare électrique et accordéon de concert Bayan, mêlent leurs sonorités rock, jazzy ou musette dans une course sonore parallèle à la montée de la folie humaine. Le résultat de la première publique, qui s’est tenue le 29 avril 2014 au Théâtre des Trois Vallées, à Massy (91), est ébouriffant, même si l’œuvre est encore parcellaire.

Choristes et créateurs

Près de 50% de la musique reste à écrire et Thierry Machuel ne cache pas que les voix et les gestes des choristes l’inspirent pour composer la suite :
«les répétitions ont été une période laboratoire durant laquelle j’ai pu tester les effets sonores et la qualité des airs pour écrire la fin. Je veux mettre en valeur ce livret magnifique en utilisant toutes les possibilités du chœur.
Une démarche à laquelle les choristes adhèrent avec passion : « En ayant droit à la parole, nous avons le sentiment de participer à la création de l’œuvre », témoigne le jeune Thibault Daquin. « Chanter en présence du compositeur est d’autant plus excitant que Thierry Machuel nous fait aborder des registres que je n’aurais jamais abordés seul, renchérit le vétéran Philippe Marchiset. D’un air à l’autre, je peux passer de la basse profonde au falsetto. C’est un travail unique ». Il y a donc du Théâtre du Soleil dans Chœur en Scène interprétant le Duplicateur et cet opéra choral pourrait bien être le spectacle fondateur de ce genre nouveau qui trouve son inspiration dans le collectif et sa connivence avec le public.

Michel Grinand

 

Le Duplicateur en 100 mots 

Avec le soutien discret de l’armée, la société Mon Santon a enfin réussi à cloner de façon instantanée les humains. La mort est donc abolie et la population fête son immortalité par la Duplication. Reste que Mon Santon loue de plus en plus cher sa technologie, ce qui crée rapidement une dépendance économique des clients, l’appauvrissement des plus démunis, puis l’inégalité sociale devant la mort. Comme s’ajoutent à cela les propres errements du système Mon Santon, le Duplicateur précipite la société du clonage dans une spirale destructrice absurde dont la finalité ne peut être que la fin du genre humain.

 

Trois questions à Thierry Machuel


Avant Chœur : Depuis longtemps, votre travail sur l’art choral vous pousse vers la conception d’un opéra choral. En quoi cela consiste-t-il ?
Thierry Machuel : Un opéra choral est un opéra où toutes les voix ont quelque chose à dire, à jouer, à chanter. Le livret est conçu pour donner la parole à l’ensemble des participants. L’écriture musicale, qui fusionne avec le texte, donne aux chanteurs la possibilité de s’emparer du texte et de l’exprimer avec leurs propres voix et contrastes à travers le chœur même, communauté humaine représentée par moments dans le détail de telle ou telle voix et à d’autres moments par le collectif.

AC : Vous finissez la composition du Duplicateur. Qu’y entendrons-nous de différent ?
TM : D’abord, le travail avec les choristes de Chœur en Scène aura modifié quelques airs. Ensuite, je voudrais traduire la montée de la tension de l’action par la superposition des effets sonores. Altérées par la duplication, les voix varieront et même les instruments se doubleront entre eux, la contrebasse glissant vers des effets tantôt de viole, tantôt de basse électrique. J’envisage aussi d’équiper les choristes de petits instruments avec lesquels ils dupliqueront la musique, puis de doubler le chœur par des enregistrements radiophoniques. Au final, tout se dupliquera et on tendra vers une sorte de chaos musical qui reflètera la montée de la folie liturgique collective. Le chœur final apaisera l’ensemble en dévoilant une piste d’humanité dans cet univers.

AC : Où et quand pourra-t-on entendre d’autres parmi vos œuvres ?
TM : D’abord au Florilège vocal de Tours, du 29 au mai 2014, puisque les choeurs devront interpréter l'une de mes compositions lors de la compétition. Dans la continuité de ma résidence au Festival de Clairvaux, qui m’a permis d’écrire deux opéras choraux sur les paroles des détenus (Les Parloirs) et de leurs mères (Les Lessiveuses), j’écris un troisième opéra choral, qui s'appellera Les Victimes. Il porte sur les témoignages des victimes. Anne Barseghian en écrit le livret à partir des récits de ceux qu'elle aura rencontrés. J’espère terminer cet opéra pour la fin 2015 et cette Trilogie de la Détention sera alors présentée en une seule représentation. Sa forte densité humaine pourra alors être embrassée d'un coup par le public.

Propos recueillis par Michel Grinand


LOGO-ChoeurEnSceneQui est Chœur en Scène

Création 1996
Direction : Emmanuèle Dubost
Statut : professionnel
Nombre de choristes pour le Duplicateur : 13 chanteurs lyriques
Répertoire : créations scéniques contemporaines
Compositeurs déjà interprétés: Bruno Giner, Michel Musseau, Thierry Machuel,...
Site internet : http://www.choeurenscene.fr/