04/06/2016

Concert Le Livre Vermeil de Montserrat à l'Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand le 4 juin 2016


Concert Le Livre Vermeil de Montserrat avec l'ensemble La Camera delle Lacrime 
à l'Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand le 4 juin 2016

Le Livre Vermeil de Montserrat à l'Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand le 4 Juin 2016

Graines d'Opéra

Le Centre lyrique offre chaque saison aux jeunes, débutants ou déjà en possession d'une expérience musicale, la possibilité d'une pratique artistique exercée dans un cadre professionnel, par la création d’un spectacle lyrique.
Cette année, il s’agit de plonger dans la musique du Moyen-âge.

Le Livre Vermeil de Montserrat

Direction musicale, chant soliste, bombo legüero / Bruno Bonhoure
Mise en scène et conception artistique / Khaï-Dong Luong
Lumières / Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand · La Camera delle Lacrime
Carla Catalão - Chant soliste (mezzo-soprano)
Gayané Doneyan - Flûtes à bec
Jean-Lou Descamps - Vièle à archet et tanbura
Andreas Linos - Vièle à archet
Michèle Claude - Percussions
Colas Murer - Technicien son et lumière associé à la production


Imaginez l’exaltation du pèlerin ! La fatigue et les embûches de la route comme effacées par la joie d’avoir atteint le but, l’envie de chanter, de danser, d’exulter en un mot.

Bruno Bonhoure nous révèle les fameux chants du Livre Vermeil de Montserrat jouant de thèmes, rythmes et mélodies populaires, dans l’esprit de ces pèlerinages médiévaux tournés vers la fête - plus près de la kermesse que de l’exaltation mystique... Car ces chants expriment plutôt la joie d’être ensemble, le bonheur du chemin parcouru.

Et à l’image de ces pèlerins venus de tous horizons géographiques et sociaux, le Centre lyrique mettra en avant cette saison l’importance du brassage et la belle saveur de la différence !

Montserrat et la Catalogne nous invitent à ce partage et Shakespeare ne fera pas mieux deux siècles plus tard...

Enfants concernés : Collège Lafayette (Brioude)
Renseignement et inscription : Centre lyrique
Répétitions : d'octobre 2015 à mai 2016
Représentation : Opéra-Théâtre · Samedi 4 juin 2016 · 18h00
Entrée libre, réservation recommandée

21/05/2016

03/04/2016

4ème édition des «Musicales en Folie» à Fontaine-lès-Dijon le 3 avril 2016

Aria de Mignon "Connais-tu le pays" (Ambroise Thomas)
Centre d'Animation Pierre Jacques (Fontaine-lès-Dijon) 

Metteur en Scène Yves Coudray


12/03/2016

Ensemble Baroque Le Songe du Roi en concert le 12 mars 2016 au Temple Protestant de Dijon




Créé pendant l'été 2015, le Songe du Roi est un ensemble vocal baroque dijonnais. Son fondateur, Patrick Heilmann a réuni autour de lui onze chanteurs et chanteuses et a choisi, pour son premier concert, de présenter un programme autour de la musique religieuse de Bach et Telemann. 

 
Dispersées dans ce programme vocal, des sonates de Haendel et Rosenmüller pour deux violons serons jouées par Camille Antoinet et Frédéric Martin.

Telemann et la famille Bach : L'Allemange musicale au XVIIIème siècle - Temple de Dijon (Bd de Brosse) le 12 mars 2016 à 20h30. Plein tarif : 15€ / Tarif réduit : 8€



20/12/2015

Concert "Le Livre Vermeil de Montserrat" le 19 décembre 2015 à Tournon-sur-Rhône avec l'ensemble La Camera delle Lacrime

Concert "Le Livre Vermeil de Montserrat" le 19 décembre 2015 à l'église Collégiale Saint-Julien 
à Tournon-sur-Rhône avec l'ensemble La Camera delle Lacrime



16/10/2015

Opéra "Le Duplicateur" au Festival Éclats de Voix à Mauléon le 16 octobre 2015

Le Duplicateur

Vendredi 16 octobre 2015

La Passerelle - Mauléon à 20h45

Le Duplicateur met en scène la privatisation
du vivant, sous l’égide de
la multinationale MONSANTON. «Une
vieille dame partie faire ses courses
se fait écraser. Grâce à la duplication,
elle est revenue à la vie et raconte
tranquillement à son mari ce qui lui
est arrivé».
Crédit photo: Laurent Groffe

 

Le Duplicateur
Opéra Burlesque

Le Duplicateur met en scène la privatisation du vivant, sous l’égide de la multinationale MONSANTON. Une vieille dame partie faire ses courses vient de se faire écraser. Grâce à la duplication, elle est revenue à la vie et raconte tranquillement à son mari ce qui lui est arrivé. Grâce à MONSANTON, la mort n’est plus un drame, tout est devenu lisse, autonettoyant, les slogans tournent en boucle, comme tous les employés de l’entreprise morts et ressuscités.
La musique sensible et lumineuse de Thierry Machuel éclaire un livret percutant aux situations humoristiques, graves, magiques ou absurdes. 15 chanteurs lyriques et comédiens accompagnés d’un trio de musiciens vous emportent vers un futur proche, où rivalisent burlesque et émotion.
Une fable d’anticipation entre théâtre musical et opéra…

Musique : Thierry Machuel
Livret : Benoit RICHTER
Mise en scène : Yaël BACRY
Direction musicale : Emmanuèle DUBOST
Scénographe et costumes: Christophe OUVRARD assisté d’Agnès MARILLIER
Son : Clément ATLAN
Création lumières : Jean-Luc CHANONAT
Compagnie Chœur en Scènes
Chanteurs et comédiens : Pauline BARANES, Anne-Charlotte BÉLIGNÉ, Marie-Claude BOTTIUS, Carla CATALAO, Thibault DAQUIN, Milan FAURE, Christian GIRAULT, Lionel GONTIER, Eric GUILLEMARD, Nicolas LEFEBVRE, Natalie MALIKOVA, Philippe MARCHISET, Tatiana MIRONOV, Raphaëlle RAIMON, Pascale SALMON
Arnault CUISINIER : contrebasse
Éric DANIEL : guitare électrique
Élodie SOULARD : accordéon

15/10/2015

LE DUPLICATEUR - Review sur le site LaNouvelleRépublique.fr

Le Duplicateur, un opéra burlesque mais grinçant

15/10/2015
 
Le Duplicateur est un texte qui parle de la privatisation du vivant par les grandes multinationales. - Le Duplicateur est un texte qui parle de la privatisation du vivant par les grandes multinationales. - (Photo Cécile Gosset)
Le Duplicateur est un texte qui parle de la privatisation du vivant par les grandes multinationales - Photo Cécile Gosset
 
La compagnie Chœurs en scènes dirigée par Emmanuèle Dubost revient au festival Éclats de Voix avec une fable d’anticipation.

Quelle est l'histoire de la compagnie Chœurs en scènes ?
Emmanuèle Dubost : « Elle existe depuis 1996 et c'est une compagnie professionnelle depuis le début des années 2000. Nous sommes spécialisés dans le spectacle vivant et nos créations se font sur des idées originales. Durant l'année, nous sommes en résidence à Massy et à Arcueil en région parisienne. La compagnie est déjà venue au festival Éclats de voix en 2009 avec le spectacle " Le Frisson du Saule ", déjà sur une musique de Thierry Machuel ».
 
Que vous a apporté la récente campagne de financement participatif sur internet ?
« On avait besoin d'un soutien privé car on peine à trouver du mécénat. L'objectif des 3.000 € a été atteint mais l'autre avantage de cette campagne est d'avoir suscité un mouvement d'intérêt autour de notre dernière création, Le Duplicateur. Presque 600 spectateurs sont venus la voir à l'opéra de Massy, ce qui est rare pour une création contemporaine. »
 
Quinze comédiens, trois musiciens, quasiment autant de personnes en coulisses, comment vit au quotidien la « machine » du Duplicateur ?
« Ça demande effectivement beaucoup de travail et il y a énormément de bénévolat. On a toujours un millier de détails à régler mais heureusement on se relaie sur certaines tâches. »
 
Le registre burlesque du Duplicateur, malgré un sujet d'anticipation plutôt grave, s'est-il imposé tout de suite à vous ?
« Thierry Machuel a beaucoup travaillé dans les prisons. Ensemble, on souhaitait de l'humour et de la légèreté avec ce pacte " faustien "  : chaque personne, si elle vient à mourir, est immédiatement dupliquée, avec sa mémoire, ses souvenirs et sa personnalité… à condition, bien sûr, de payer de plus en plus cher pour ce service. C'est un rire qui grince mais qui fait aussi réfléchir. »
 
Cet opéra est-il aussi un message pour les générations futures ?
« Il a été proposé à des scolaires à plusieurs reprises, des CM2 notamment. Les échanges après la représentation étaient passionnants. Les jeunes ont accroché, ils étaient très attentifs. Mais attention, il faut aussi les préparer en amont. Le public de jeunes adultes, les 18-30 ans, se sent aussi concerné. »
 
nr.bressuire@nrco.fr

Vendredi 16 octobre, à 20 h 45 à La Passerelle à Mauléon. 
Musique Thierry Machuel, livret Benoît Richter, mise en scène Yaël Bacry. 

Tarifs : 16 € (plein), 12 € (réduit), gratuit pour les moins de 12 ans. 
Infos et réservations : www.festival-eclats-de-voix.fr ou 06.40.95.67.66
 
Recueilli par Bruno Bouchet
 

20/05/2015

LE DUPLICATEUR - Critique sur le blog de Edith Rappoport




LE DUPLICATEUR 

Opéra de Massy 19 mai 2015

journaldebordduneaccro 

chroniques quotidiennes du théâtre, par Edith Rappoport

 

Opéra burlesque de Thierry Machuel, livret de Benoît Richter, mise en scène Yaël Bacry, direction musicale Emmanuelle Dubost

Après un long parcours en RER avec des erreurs, nous parvenons enfin à cet imposant opéra de Massy dans cette ville nouvelle profondément transformée, situé près de la station Baconnets à la limite de Palaiseau.
Le Duplicateur met en scène la privatisation du vivant en cours dans notre société, sous l’égide de l’entreprise Monsanton dont l’affiche trône au dessus du grand rideau en lamé qui laisse apparaître les 14 choristes et les 2 comédiens. Les 3 musiciens accordéon, guitare électrique et contrebasse sont d’abord assis à la cour dirigés par Emmanuelle Dubost fine silhouette noire en gants blancs qui danse la direction, elle se déplacera avec eux au jardin dans la deuxième partie. Une vieille dame partie faire ses courses vient de se faire écraser. Grâce à la duplication, elle est revenue à la vie et raconte tranquillement à son mari ce qui lui est arrivé. Grâce à Monsanton, la mort n’est plus un drame, tout est devenu lisse, autonettoyant, les slogans tournent boucle, comme tous les employés de l’entreprise morts et ressuscités. Après une succession de tableaux surprenants, on n’en finit plus de se faire dupliquer, les protagonistes finissent par distribuer des tracts dans la salle : Imposture, Duplicatentateur, Démonsanton au dessous d’un christ en croix, la vieille dame décidera d’en finir avec cette vie insupportable et de se laisser partir dans une mort définitive. Une grande maîtrise du plateau qui rappelle de lointains souvenirs du Paradis Latin, une équipe soudée sur le plateau, une exécution musicale hors pair fascinent le public scolaire très silencieux, puis enthousiaste dans cette immense salle de l’opéra de Massy. heureusement, après ces 2 représentations,une reprise est prévue en novembre au Vingtième Théâtre à Paris.

Publié le

05/05/2015

LE DUPLICATEUR - Review sur le site ForumOpéra.com

LE DUPLICATEUR

Thierry Machuel, quand l'art lyrique a une conscience morale


Par Laurent Bury | mar 05 Mai 2015 |
 
Malgré ses opéras de chambres – Le Panoptique de Jérémie Bentham (2008), ou Les Lessiveuses (2013), qui sera repris les 23 et 24 mai aux Métallos, à Paris –, le compositeur français Thierry Machuel (né en 1962) est surtout connu pour ses œuvres chorales ou instrumentales, dont quelques-unes figuraient au programme de l’option musique du baccalauréat en 2014. Mardi 19 mai à 20h, le Théâtre de Massy créera Le Duplicateur, ambitieux « opéra burlesque choral » qui prend pour sujet rien moins que « la privatisation du vivant par les grandes multinationales ». Naturellement, toute ressemblance avec la réalité n’aurait rien de fortuit, puisque l’intrigue évoque une entreprise tentaculaire nommée Mon Santon (!), qui détient le monopole du clonage humain. Alors que la Scala de Milan s’apprête à donner en création mondiale l’opéra environnemental CO2 de Giorgio Battistelli, l’art lyrique montre plus que jamais qu’il peut avoir une conscience morale.

16/02/2015

22/12/2014

Concert de Noël à l'église Bonne Nouvelle à Dijon


Concert de Noël réalisé le 21 décembre 2014 à l'église Bonne Nouvelle à Dijon

15/12/2014

Soliste et choriste dans l'opéra burlesque "Le Duplicateur" (Thierry Machuel) réalisé le 13 décembre 2014 au Théâtre de La Barbacane à Beynes





Répétition générale de l'opéra burlesque "Le Duplicateur" de Thierry Machuel


Compagnie Chœur en Scène (13 chanteurs)
Direction Musicale : Emmanuèle Dubost
Musiciens : Elodie Soulard (accordéon)
Arnault Cuisinier (contrebasse)
Eric Daniel (guitare électrique et jazz)
 
Composition : Thierry Machuel
Librettiste : Benoît Richter


09/11/2014

Choriste dans la "Missa Solemnis" de Schubert à l'Opéra de Dijon le 8 novembre 2014

Répétition Générale de la Missa Solemnis de Schubert à l'Opéra de Dijon

08/06/2014

Rencontre avec les élèves du Lycée Janson de Sailly suite au concert "Étonnants Classiques" à Paris




Avec les élèves musiciens du Lycée Janson de Sailly suite au concert 
"Voyage Musical au Brésil" réalisé dans le cadre des "Étonnants Classiques"


25/05/2014

Coaching Vocal sur la prononciation du brésilien pour la soprano Sandrine Piau à Radio France



Avec Sandrine Piau à Radio France



Coaching Vocal sur la prononciation du brésilien pour la soprano Sandrine Piau 
lors de l'enregistrement de «Bachianas Brasileiras N°5» de Villa-Lobos 
(Label Musical Naïve) réalisé à Radio France.

24/05/2014

Répétition pour le concert "Nuits Fantastiques" avec le chœur de chambre Exprîme



Répétition du 24 mai 2014 avec le chœur Exprîme (Paris)



Répétition pour le concert "Nuits Fantastiques" 
sous la direction de Jérôme Polack.


13/05/2014

LE DUPLICATEUR - Critique sur le site d'AvantChoeur

Le Duplicateur renouvelle l’opéra par le chœur

Duplicateur-ensembleweb2 
A partir du thème du clonage humain, le compositeur Thierry Machuel et les choristes de Chœur en Scène renouvellent le genre opératique en concevant une fable chorale futuriste et drolatique dont la réalisation sera partiellement financée par les réseaux sociaux. 


Une œuvre encore en cours de création et dont la première est prévue pour le 13 décembre 2014 à 20h30, à Beynes (78), avec reprise à l’Opéra de Massy le 19 mai 2015 pour deux représentations, à 14h et 20h.



Le chœur peut-il insuffler une nouvelle vie à l’opéra classique ? Les promesses qu’affiche le prochain opéra choral de Thierry Machuel, intitulé Le Duplicateur, donnent à penser que oui.
Loin des sentiers battus des productions officielles, Le Duplicateur est d’abord une œuvre chorale créée par un chœur pour les chœurs et à la demande des amateurs de chœur. En témoigne la réussite de l’appel au financement de la version opératique qu’a lancé Chœur en Scène sur Kiss Kiss Bank Bank. En témoigne aussi la genèse de l’œuvre, née de la rencontre de trois amis unis par leur passion pour l’art choral. C’est d’abord Thierry Machuel, l’un des compositeurs français actuels les plus talentueux et les plus innovants. Déjà, en septembre 2011, il avait créé Les Parloirs, un opéra choral basé sur les écrits des détenus de la prison de Clairvaux (voir article dans Avant Chœur) et magnifiquement interprété par le Chœur Aedes, dirigé par Mathieu Romano. C’est ensuite un chef de chœur: Emmanuèle Dubost, qui dirige depuis 1996 le chœur de chanteurs lyriques Chœur en Scène, avec l’ambition de théâtraliser le chant choral. Instigatrice du projet, elle a déjà de nombreuses créations à son actif, tant en Île de France qu’en province.

Un livret percutantEmmanule-Dubost-web2

C’est aussi le librettiste Benoît Richter, à la fois poète fasciné par la frénésie et l’irresponsabilité créatives des hommes et metteur en scène complice de longue date de Chœur en Scène. Son livret, juxtaposition de scènes édifiantes, évoque de façon humoristique et percutante la transformation que connaîtrait le monde si le clonage humain devenait notre quotidien, ce dont ne doute pas l’auteur :  « Quand quelque chose de nouveau peut se faire, l’humanité la rend très vite irréversible  philosophe Benoît Richter. Ce sera pareil pour le clonage et pour l’appropriation du génome humain par les entreprises. La privatisation du vivant est en marche. »
Ensemble, les trois amis ont réuni les conditions nécessaires pour faire du Duplicateur une œuvre chorale magistrale et entêtante. On n’oubliera pas le pathétique duo des Jumelles malgré Elles, avatars effarés d’une cantatrice dupliquée par erreur.

Un choral pour les Surviveurs

On n’oubliera pas non plus le choral des Surviveurs, copie lointaine du choral « Que ma joie demeure » de Jean-Sébastien Bach (car même la musique finit par se dupliquer) qu’entonnent les derniers être originels, ni les spots publicitaires à la gloire de la mort la plus insolite. Par son caractère universel et composite, le livret a laissé le champ libre à la composition musicale polymorphe et polyphonique de Thierry Machuel. Les airs sublimes, tant solistes que choraux, se succèdent pour évoquer les mille destins d’une histoire collective émouvante. Les trois instruments utilisés : contrebasse, guitare électrique et accordéon de concert Bayan, mêlent leurs sonorités rock, jazzy ou musette dans une course sonore parallèle à la montée de la folie humaine. Le résultat de la première publique, qui s’est tenue le 29 avril 2014 au Théâtre des Trois Vallées, à Massy (91), est ébouriffant, même si l’œuvre est encore parcellaire.

Choristes et créateurs

Près de 50% de la musique reste à écrire et Thierry Machuel ne cache pas que les voix et les gestes des choristes l’inspirent pour composer la suite :
«les répétitions ont été une période laboratoire durant laquelle j’ai pu tester les effets sonores et la qualité des airs pour écrire la fin. Je veux mettre en valeur ce livret magnifique en utilisant toutes les possibilités du chœur.
Une démarche à laquelle les choristes adhèrent avec passion : « En ayant droit à la parole, nous avons le sentiment de participer à la création de l’œuvre », témoigne le jeune Thibault Daquin. « Chanter en présence du compositeur est d’autant plus excitant que Thierry Machuel nous fait aborder des registres que je n’aurais jamais abordés seul, renchérit le vétéran Philippe Marchiset. D’un air à l’autre, je peux passer de la basse profonde au falsetto. C’est un travail unique ». Il y a donc du Théâtre du Soleil dans Chœur en Scène interprétant le Duplicateur et cet opéra choral pourrait bien être le spectacle fondateur de ce genre nouveau qui trouve son inspiration dans le collectif et sa connivence avec le public.
 
Les Jumelles malgré Elles

Version de scène le 13 décembre

Les partenaires du projet : la Drac Idf, la Région Île de France, le Conseil général de l’Essonne, la Ville de Massy et l’Arcadi Île de France l’ont bien compris. Le public aussi qui, après avoir participé à l’appel de fonds de Kiss Kiss Bank Bank, est toujours convié à financer la fin de l’œuvre par ses dons, à adresser à Chœur en Scène (www.choeurenscene.fr): « Créer un opéra n’est pas facile et coûte cher », plaide Emmanuèle Dubost.

Cette version opératique sera l’occasion de découvrir la belle mise en scène de Yael Bacry avec les décors tout en symboles et modernité de Christophe Ouvrard.
Rendez-vous est donc pris le 13 décembre à Beynes et le 15 mai 2015 à Massy.

Michel Grinand

 

Le Duplicateur en 100 mots

Avec le soutien discret de l’armée, la société Mon Santon a enfin réussi à cloner de façon instantanée les humains. La mort est donc abolie et la population fête son immortalité par la Duplication. Reste que Mon Santon loue de plus en plus cher sa technologie, ce qui crée rapidement une dépendance économique des clients, l’appauvrissement des plus démunis, puis l’inégalité sociale devant la mort. Comme s’ajoutent à cela les propres errements du système Mon Santon, le Duplicateur précipite la société du clonage dans une spirale destructrice absurde dont la finalité ne peut être que la fin du genre humain.

Trois questions à Thierry Machuel


Thierry-Machuel-Web1Avant Chœur : Depuis longtemps, votre travail sur l’art choral vous pousse vers la conception d’un opéra choral. En quoi cela consiste-t-il ?
Thierry Machuel : Un opéra choral est un opéra où toutes les voix ont quelque chose à dire, à jouer, à chanter. Le livret est conçu pour donner la parole à l’ensemble des participants. L’écriture musicale, qui fusionne avec le texte, donne aux chanteurs la possibilité de s’emparer du texte et de l’exprimer avec leurs propres voix et contrastes à travers le chœur même, communauté humaine représentée par moments dans le détail de telle ou telle voix et à d’autres moments par le collectif.

AC : Vous finissez la composition du Duplicateur. Qu’y entendrons-nous de différent ?
TM : D’abord, le travail avec les choristes de Chœur en Scène aura modifié quelques airs. Ensuite, je voudrais traduire la montée de la tension de l’action par la superposition des effets sonores. Altérées par la duplication, les voix varieront et même les instruments se doubleront entre eux, la contrebasse glissant vers des effets tantôt de viole, tantôt de basse électrique. J’envisage aussi d’équiper les choristes de petits instruments avec lesquels ils dupliqueront la musique, puis de doubler le chœur par des enregistrements radiophoniques. Au final, tout se dupliquera et on tendra vers une sorte de chaos musical qui reflètera la montée de la folie liturgique collective. Le chœur final apaisera l’ensemble en dévoilant une piste d’humanité dans cet univers.

AC : Où et quand pourra-t-on entendre d’autres parmi vos œuvres ?
TM : D’abord au Florilège vocal de Tours, du 29 au mai 2014, puisque les choeurs devront interpréter l'une de mes compositions lors de la compétition. Dans la continuité de ma résidence au Festival de Clairvaux, qui m’a permis d’écrire deux opéras choraux sur les paroles des détenus (Les Parloirs) et de leurs mères (Les Lessiveuses), j’écris un troisième opéra choral, qui s'appellera Les Victimes. Il porte sur les témoignages des victimes. Anne Barseghian en écrit le livret à partir des récits de ceux qu'elle aura rencontrés. J’espère terminer cet opéra pour la fin 2015 et cette Trilogie de la Détention sera alors présentée en une seule représentation. Sa forte densité humaine pourra alors être embrassée d'un coup par le public.

Site de Thierry Machuel : http://www.thierrymachuel.com/

Propos recueillis par Michel Grinand


LOGO-ChoeurEnSceneQui est Chœur en Scène

Création 1996
Direction : Emmanuèle Dubost
Satut : professionnel
Nombre de choristes pour le Duplicateur : 13 chanteurs lyriques
Répertoire : créations scéniques contemporaines
Compositeurs déjà interprétés: Bruno Giner, Michel Musseau, Thierry Machuel,...
Site internet : http://www.choeurenscene.fr/